Samedi 26 avril

Paris => Lima

Fin janvier 2007, après avoir vu les photos de Mitch (merci Mitch!), JE VEUX ALLER AU PEROU ET EN BOLIVIE (bon, j'ai aussi vu Les cités d'or :)). Quelques petites recherches sur le net plus tard et c'est vers Viventura que se porte le choix du tour operator, et c'est Marion la seule téméraire à accepter de m'accompagner. En général j'ai toujours un plan foireux dans un voyage, elle est prévenue (quoique je me demande si c'est pas plutôt elle le plan foireux! coucou Marion!! ;))

Samedi 26 avril 2008, cette fois c'est bien parti. Lever à 5h, j'aime pô. Mais bon, ça va, je m'active bien et vers 6h15, le taxi et Marion sont en bas direction Orly (mais quand même, 5h, ça fait tôt... et j'aurais pas dû dire ça).
Nous enregistrons sans encombre malgré la dame derrière moi qui veut absolument coller mon sac à dos (elle passera pas plus vite pourtant) et une fois dans la salle d'embarquement, nous retrouvons le groupe des 4 strasbourgeois: Isabelle, Anne, Marie-Rose et Alain, ainsi que Agnès et Jean-Michel qui était le seul à avoir sorti son bonnet rouge pour qu'on se reconnaisse à l'aéroport (y'en a qu'un qui suit!).
Nous embarquons sur notre vol pour Madrid, et les avions d'Iberia courts courriers, c'est "double nul", faut payer si tu veux boire et manger et y'a pas de place pour les jambes, j'ose à peine imaginer le calvaire pour les grands!

IMG_8842

Nous arrivons à Madrid à 9h40 où nous devons prendre notre correspondance pour Lima, en espérant que les bagages suivent bien. Nous avons un peu de temps et y allons tranquillement, il faut prendre des tapis roulants, puis un mini métro puis re des tapis roulants pour se rendre à l'autre terminal et arriver à notre porte. Là c'est l'attente et nous embarquons à nouveau. Nous décollons avec 15 minutes de retard pour un peu plus de 11h de vol. Alors euh, petite remarque personnelle, les hôtesses sont moches et vieilles, pas habillées pareil, aucune cohérence. Mais le repas arrive, au menu des rillettes de thon, des pâtes, de la vache qui rit et un gâteau au goût de salle d'attente de médecin. On sudokute un peu, on dodotte un peu et puis je regarde Michael Clayton avec George Clooney que je revois avec plaisir. Ah y'a aussi un canal de musique avec uniquement des vainqueurs de l'Eurovision sur la radio, très kitchissime.
Entre temps, mon hôtesse préférée repasse dans les rangs en hurlant "MAS TE, MAS CAFE", aïe mes oreilles, ça m'agresse, et une autre qui laisse comme une traînée de désodorisant de toilettes à chaque fois qu'elle passe.
On nous sert ensuite un petit snack avant l'arrivée, du poulet froid et un gâteau à la cannelle et nous arrivons à Lima vers 17h30, il y a une caméra sur l'empennage, c'est assez rigolo et finalement impressionnant pour l'atterrissage.
Nous débarquons et arrivons pour passer la douane, il y a environ 1h d'attente. J'ai le temps de regarder si j'ai du réseau... oui! j'en ai, mais impossible d'envoyer le moindre sms.... hum... Une fois devant le douanier, mon passeport ne passe pas dans sa machine, on discute 2 secondes il est très sympa, ça fait plaisir.
Puis nous récupérons nos bagages qui sont bien là (ouf, petite angoisse canadienne qui avait ressurgi). Nous changeons quelques deniers et devons sortir en appuyant sur un bouton, si c'est vert, tu peux sortir, si c'est rouge, tu dois passer ton sac au rayons X et tu as droit à la fouille. Et bien, nous sommes vertes :)
Là, nous partons à la recherche du panneau Viventura, Marion fonce vers le panneau allemand et nous trouvons finalement notre guide "provisoire" Selman (il va nous accompagner une petite partie du voyage) et les autres participants du voyage qui étaient disséminés dans l'avion. C'est l'heure des présentations avec Mireille et Gérard, Jean-Jacques et Marie-Thérèse. Chui pas douée pour retenir les noms...

Il est environ 19h30, nous sortons enfin de l'aéroport et il fait nuit. Nous prenons notre bus conduit par Ricardo jusqu'au centre de Lima et avons environ 1h de route. Premières impressions de Lima la nuit: il y a du monde partout, les gens attendent le bus n'importe où dans la rue, ils font la queue en ligne, il y a plein de mini bus, certains sont surchargés, les routes sont un peu défoncées, on doit d'ailleurs faire un détour par un chemin à un moment, et surtout, ils klaxonnent et ils passent, parfois très très près. Finalement je préfère pas regarder la route! Nous arrivons à l'hôtel où nous rencontrons "furtivement" notre guide "officiel" Nico ainsi que Marilyse et Paul qui sont là depuis 1 semaine et continuent avec nous, et montons directement dans la chambre qui donne sur la rue... Je commence à ne plus être trop en état (5h du mat c'est dur). Marion a juste le temps de prendre une douche et nous devons repartir pour un restaurant, Pardo's chicken, situé près de la plaza des armas pour dîner tous ensemble. Au menu, pollo (poulet) ou cœur de bœuf grillé en brochette (l'"anticucho", merci Agnès pour la précision). J'opte pour le poulet, mais je suis complètement à l'Ouest, dans un état proche de l'Ohio, surtout après avoir bu deux gorgées de Pisco. Même pas capable de prendre une bonne photo! J'ai pas mangé grand chose et c'est avec soulagement que nous retournons à l'hôtel sans faire de tour de la place. Direct dodo... notre chambre donne donc sur la rue... et 5h du mat c'est tôt, je confirme.